L'hypothèse italienne

De Robitaglie à

... qui est, bien entendu, ROBITAILLE en anciens caractères chinois.

Gérald Robitaille, Orsay, France

Le voici en caractères modernes:

Mais avant de considérer ROBITAILLE en chinois et avant qu'il y ait d'autres spéculations toutes théoriques sur l'origine de notre nom, permettez-moi de faire valoir quelques faits. C'est flatteur pour nous de vouloir croire que les Italiens auraient trouvé une graphie spéciale pour notre nom français selon leur prononciation, mais hélas! ROBITAGLIE, qui se prononce ROBITAILLE, existait bien avant. Si nous avions produit un Michel-Ange ou un Léonard de Vinci, je veux bien croire que les Italiens auraient italianisé notre nom. Encore une fois, hélas, ce n'est pas le cas.

Dans la recherche de nos origines, ce sont les ROBITAILLIE du midi qui m'ont d'abord retrouvé et qui ont eu la gentillesse de me mettre en relation avec les ROBITAILLE du nord, dont tous les vieux documents s'orthographient ROBITAILLIE.

Encore plus important, il y a beaucoup de ROBITAGLIE dans le bottin de Florence! Ce serait un très vieux nom de métier en patois et qui voudrait dire: tailleur dans la robe de marbre. Si nous n'avons pas (encore) produit de Michel-Ange, nos ancêtres lui auraient tout au moins fourni le marbre! C'est au 16e siècle (1510 je crois) que les ROBITAILLE apparaissent dans le Pas de Calais. On ne remonte pas plus loin. En 1670, des ROBITAILLE partirent pour le Québec... mais ni pour Florence, ni pour la Corse, ni pour le midi de la France. N'inversons pas l'ordre des migrations de notre grande famille. C'est connu qu'il y eut beaucoup d'Italiens qui immigrèrent en France depuis le 16e siècle. Des Médicis à Mazarin, nos ancêtres étaient en bonne compagnie, et, pour ma part, malgré les réticences évidentes de certains des nôtres, je suis fier que mes ancêtres aient été des Italiens d'abord francisés et ensuite québécisés. Il y en a aussi beaucoup qui sont canadianisés ou américanisés — les Robatcy, les Rowbetie, les Rubbertie, etc — et je dis tant pis, tant mieux, cela fait de nous une famille bien internationale. Laissons aujourd'hui à chacun le droit d'aller où il veut et d'être ce qu'il veut, sans cesser de nous entendre pour autant.

Je me promets un jour d'aller à Florence fouiller davantage. On me dit déjà qu'un Robitaglie aurait accompagné Marco Polo en Chine! Y aurait-il laissé des descendants? Comment savoir?

L'hypothèse basque

Serions-nous de descendance basque?

Par C.M. Robitaille, curé de Church of St. Edward the Confessor, Willowdale, Ontario

Si j'avais le temps, je ferais l'effort de mieux examiner la possibilité que la famille Robitaille est d'origine Basque.

Par deux occasions séparées, deux abbés espagnols, en me rencontrant pour la première fois, immédiatement me disent:

« Robitaille! Basque, Basque pur. »

À une autre occasion, une bonne dame de France, en apprenant mon nom, me déclare Basque, de nom et de physionomie.

Une autre fois, en visite en Californie, entrant dans un restaurant qui se dit Basque, et dont les patrons viennent directement du territoire Basque espagnol, je leur ai demandé:

« Est-ce que le nom Robitaille est d'origine Basque?
Certainement.
Est-ce que c'est un nom assez commun parmi les Basques?
Bien sûr.
Est-ce le nom le plus commun?
Non.
Quel serait le nom le plus commun?
Etcheverria. »

Voici un autre exemple de ce qui pourrait donner le goût de poursuivre de telles recherches sur le sujet, non pas un trésor sous mer, mais un trésor d'information. Geoffrey H. Farmer, de l'université Memorial de Terre-Neuve, relate l'histoire de madame Selma Huxley Barham. Cette dernière, lors d'une visite de Red Bay à Terre-Neuve, remarqua que des morceaux de tuile trouvés sur la plage ressemblaient étrangement aux tuiles rouges utilisées au pays Basque. Elle découvrit par la suite dans les archives de l'ancienne université de Onate, une petite ville basque, le testament d'un nommé Joanes de Echaniz, mort sur un bâteau à Red Bay.

Cette découverte conduisit à la confirmation de Red Bay comme un site basque du XVIe siècle dans le Nouveau Monde, à la découverte du gallion San Juan et à la fondation d'un site national historique.

Si les archives d'assurance basques sont assez complètes pour relater un naufrage à Red Bay à Terre-Neuve, serait-il possible de trouver le nom Robitaille dans ces archives?

Selon ce que vous avez publié à date, l'histoire des Robitaille (Robitaillie) de Hesdin ne date que depuis le retour en France du frère de nos ancêtres. Où étaient-ils avant 1650?

NDLR: D'après l'ASP, les Basques n'ont pas pour seule caractéristique d'être venus en Amérique avant bien du monde. Ils pourraient être aussi la plus ancienne population d'Europe. On savait depuis longtemps que la langue de ce peuple dont le territoire chevauche la France et l'Espagne, était unique en son genre: c'est la seule du continent qui ne soit pas d'origine indo-européenne. Voilà qu'une enquête d'anthropologie moléculaire démontre qu'ils possèdent une séquence génétique qui ne se retrouve que dans une minorité de populations voisines. Ce que cela signifie, c'est que non seulement leurs origines sont distinctes de celles de leurs voisins, mais qu'ils ont également mieux résisté que ceux-ci aux brassages génétiques qui sont le lot de l'Europe depuis des milliers d'années.

L'hypothèse artésienne

Opinion d'un cousin de France

Abbé Gérard Robitaillie, Curé Doyen de St-Amand, Bailleul, France

Votre premier bulletin Les Robitailleries m'a fort intéressé. Mais les occupations quotidiennes sont tellement prenantes qu'elles ne me laissent jamais de loisir. Pour une fois, j'ai une partie de soirée disponible. Je vous livre donc quelques réflexions.

1) D'abord mon opinion sur l'origine du nom.

Je ne crois pas vraisemblable l'hypothèse d'une origine italienne. Ce doit être un nom de l'Artois, d'où des Robitaillie sont partis, les uns pour le Canada, comme vos ancêtres, les autres vers la Flandre, comme le mien. Le plus lointain ancêtre que je connaisse, un JEAN ROBITAILLIE, qui a vécu à 25 km d'ici, doit être né vers 1685. Il est possible qu'il fut un cousin ou un neveu des quatre frères qui vinrent s'établir en Nouvelle-France en 1670.

Vous objecterez sans doute que je mélange, en disant cela, les ROBITAILLE et les ROBITAILLIE. Mais je suis persuadé qu'à l'origine, c'était le même nom et la même famille. Lorsque, vers les années 1950, j'ai effectué quelques modestes recherches dans les registres d'état civil, pour constituer un fragment de généalogie, j'ai constaté que les greffiers de jadis (souvent des prêtres d'ailleurs, car ils tenaient les registres de baptême; il n'y avait pas de registres civils de naissance)... écrivaient ROBETAILLE - ROBITAILLIE - ROBITAILLE suivant ce qu'ils comprenaient de la bouche du déclarant.

Mon ancêtre JEAN ROBITAILLIE a eu 10 enfants. À l'un, on trouve l'orthographe Nº 1, à un autre l'orthographe Nº 2 ou 3. Mais ce qui m'a frappé, c'est que chaque fois qu'il y avait une signature (pas trop souvent, car à l'époque peu de gens savaient écrire) c'était toujours la mention ROBITAILLIE.

Or, vous savez qu'il y a une loi linguistique suivant laquelle les formes plus longues des mots sont plus anciennes que les formes abrégées. Le langage évolue selon la loi du moindre effort : les formes compliquées et irrégulières sont souvent remplacées par des formes plus simples et plus faciles à prononcer.

Pour ce qui nous concerne, l'orthographe originelle du nom doit être ROBITAILLIE, mais souvent abrégée en ROBITAILLE. J'ai connu un confrère l'abbé Daniel ROBITAILLE, dont les ascendants devaient être parents des miens. Et, dans ma région, il y a des ROBITAILLIE, des ROBITAILLE, même des ROBITAL. Des prononciations abrégées se sont perpétuées.

2) Quant à la signification du patronyme, je reste perplexe.

On m'avait dit parfois que le nom venait peut-être de ROBIN : « voleurs » dans la langue du Moyen Âge et que ROBE-TAILLE voulait peut-être désigner quelqu'un qui « taillait » c'est-à-dire qui « poursuivait » les voleurs. Cette signification ne paraît pas très fondée.

Je crois plus vraisemblable la signification fournie par des généalogistes qu'un mien cousin a consultés. La réponse serait:

  • ROB : un quidam appelé ROBERT ou ROBART, nom germanique
  • TAILLE ou TAILLIE : bois en friche
  • ROBITAILLIE ou ROBITAILLE : le taillis appartenant à Robert.

En effet, toute la région du Nord de la France a été envahie jadis par les Francs-Saliens et il y a beaucoup de noms d'origine germanique dans le pays, noms de personnes ou noms de lieux.

Voilà les quelques éléments que je puis vous fournir, selon les modestes investigations que j'ai pu faire.

Espérant qu'elles vous intéresseront et vous remerciant encore de votre courrier, je vous prie de croire à mes sentiments très « familiaux ».

Sous-catégories