Yvan Robitaille

Yvan Robitaille est le fils de Louis-Philippe et de Jeanne Breton, le petit-fils de Pierre-Napoléon et de Noémie Roy. Il est né à Sainte-Foy, en 1940, a étudié à Sainte-Foy, a travaillé à Sainte-Foy, a marié une fille de Sainte-Foy et vit maintenant sa retraite entre Sainte-Foy et Saint-Ferréol. Ne croyez surtout pas qu’Yvan ne soit jamais sorti de Sainte-Foy…

Le voyage est devenu sa passion dès l’âge de 16 ans. Grâce à des bourses d’études et de recherches, il a pu vivre en Europe, en Afrique, en Asie et bien sûr, aux Amériques Centrale et du Sud. 

Yvan est issu d’une famille de musiciens, mais ses études de piano se terminent abruptement à l’âge de 8 ans alors qu’il se fait mettre à la porte de son cours de piano. D’ailleurs, son grand-père serait mort en chantant la grand-messe à l’église de Sainte-Foy et plusieurs de ses oncles, tantes, cousins et cousines sont des musiciens chevronnés. De 8 ans à 11 ans, Yvan chante dans la chorale de l’église et est aussi servant de messe jusqu’à l’âge de 15 ans. Par la suite, Dieu, dans son infinie bonté, l’aurait dispensé de la messe dominicale jusqu’à 77 ans.

À 20 ans, il est gestionnaire et co-propriétaire d’une entreprise de location d’automobiles et ce, pendant 7 ans. Pendant ces années, il poursuit ses études à l’Université Laval au baccalauréat en pédagogie et obtient sa licence en enseignement secondaire en 1968. Il quitte ensuite Sainte-Foy pour poursuivre ses études à l’École Normale supérieure, en France.

Après d’autres études en géographie et en génie rural à l’Université McGill et à l’Université de Paris, il débute une carrière de 35 ans comme enseignant au Cégep de Sainte-Foy. Il était à peu près temps qu’il arrête d’étudier et qu’il se mette au travail… Les années de travail d’Yvan ont été entrecoupées de séjours prolongés dans diverses parties du monde, autant pour y travailler, étudier ou pour vivre d’autres expériences culturelles. Il a largement profité du merveilleux programme de traitement différé…

Yvan parle et écrit en plusieurs langues : le français, l’anglais, l’espagnol et le portugais. Il est familier avec les langues euro-asiatiques, sauf le chinois et baragouine l’italien et l’allemand. Sa connaissance des langues lui permet de voyager à travers le monde pendant des périodes prolongées. Il rapporte dans ses bagages des souvenirs et surtout, des photos. D’ailleurs, il possède une collection de 5000 diapositives. 

Sportif de niveau assez élevé (c’est lui qui le dit), il pratique les sports de glisse sur neige (ski et planche à neige), la voile et le vélo. Yvan est particulièrement fier d’avoir contribué à la reconnaissance du site exceptionnel de la Baie-de-Beauport comme lieu de récréation pour les générations futures. La musique, principalement le chant choral, et la lecture occupent une autre partie de son univers. Il est aussi un grand chef (c’est lui qui le dit) et nous en avons eu des preuves à plusieurs occasions lors de réunions ou de rassemblements.

Yvan a l’esprit de famille très développé. Il est particulièrement fier de ses petits-enfants et n’a aucune gêne à dire qu’ils sont les plus beaux et les plus gentils. Serait-il un grand-père gâteux, par hasard? Ses petits-enfants partagent avec leur grand-père la passion du voyage et sont d’excellents sportifs de l’extrême tant sur la neige que sur l’eau. Yvan s’est même improvisé moniteur de conduite automobile pour son petit-fils de 12 ans…

C’est en 2006 qu’Yvan fait son entrée au Conseil d’administration de l’Association des familles Robitaille. Dès son arrivée, il s’implique comme vice-président pendant 3 ans et, en 2009, il préside les destinées de notre Association pendant 1 an. Au cours de ces années, Yvan apprécie particulièrement les interminables réunions… En 2012, après deux autres années à la vice-présidence, il tire sa révérence (c’est ce qu’il croyait). Selon les statuts de notre Association, un ex-président est attaché à son Association pour la vie, en devenant Commandeur.

Bonne chance et longue vie à notre nouveau commandeur.

Florent Robitaille, président
Septembre 2013